Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive
  • 1
  • 2
  • 3

L'ornithologie et l'évolution

La British Ornithologists' Union se crée en 1858 et fonde en 1859 la revue The Ibis. Les préoccupations des ornithologues britanniques étaient l'explication de la répartition géographique des oiseaux, ce qui sous-entend leur phylogénie et leur origine (le premier fossile d'Archaeopteryx a été découvert en 1861). En effet les variations dans les formes et les habitudes suivant les régions leurs apparaissaient, au vu de la diversité exceptionnelle des collectes sur l'ensemble de l'Empire britannique, mystérieuses. Les travaux de William Swainson suivis par le système de Quinarian sont proposés.

Mais le problème ne sera résolu d'une part qu'avec les propositions d'Alfred Russel Wallace, influencé par les travaux de Philip Lutley Sclater sur les cartes géographiques de répartition des oiseaux, lorsqu'il posera les bases de la biogéographie moderne en 1876 avec son The Geographical Distribution of Animals et d'autre part celles de Charles Darwin concernant l'évolution et la sélection naturelle. C'est d'ailleurs en étudiant les espèces de pinsons vivant au Îles Galápagos que Darwin explique le principe de spéciation. À cette époque est également introduite la notion de sous-espèce et le nom triominal.
De nombreuses espèces d'oiseaux commencent à disparaître comme le Grand pingouin ou le Cormoran à lunette, le Canard du Labrador dès 1875. Les premières lois sur la protection des oiseaux et la réglementation de la chasse apparaissent. Les ornithologues participent à l'émergence de l'écologie.
La classification la plus communément admise après les années 1890 est celle de Sharpe, publiée dans le Catalogue of the Birds in the British Museum, qui proposait les ordres des palmipèdes, échassiers, gallinacés, colombins ou pigeons, grimpeurs, passereaux, rapaces, coureurs.
Le baguage a été proposé par en 1899 par Hans Christian Cornelius Mortensen sur l'étourneau sansonnet. La première campagne de baguage rigoureuse a été menée par Johannes Thienemann en Prusse orientale en 1903.
Une des systématiques les plus importantes de la fin du XXe siècle est celle élaborée par James Lee Peters. La classification de Howard et Moore en dérive. Dans la vision traditionnelle de l'évolution des oiseaux modernes (Neornithes), on place à la base de l'arbre phylogénétique, après les ratites et tinamous, les groupes d'oiseaux marins tels les manchots, les grèbes, les plongeons et pélicans, etc.

Source: wikipédia

Chants des oiseaux